SENECHAL Marc Mandataire Judiciaire à RUEIL MALMAISON (92500) – Paris – Mandataire Judiciaire Marc SENECHAL RUEIL MALMAISON, au Tribunal de Commerce de PARIS 4EME ARR. FNGS, Faillite, dépôt de bilan, créance salariale

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

Marc SENECHAL Mandataire Judiciaire
Mandataire Judiciaire
Langues : Anglais

Date de nomination : 01/2004
Anniversaire: (J-170) Anniversaire: (J-170)


Fiche mise à jour le 23/05/2015

Me SENECHAL Marc

Mandataire Judiciaire à Paris 2ème Arr.


Adresse : 87 Boulevard Sebastopol - PARIS 2EME ARR.

Spécialité juridique : Conciliateur

N° TVA intracommunautaire : FR 11 481 234 201 Voir la fiche RCS
Téléphone
Fax  
Afficher le Numéro
Tél. bureau  
08 90 11 86 67
Tél. bureau  
08 90 11 51 62
ENVOYEZ UN SMS Annuler

Le numéro de téléphone mobile de ce professionnel n’a pas été renseigné.


Veuillez le contacter par téléphone ou par email (si disponible)

Domaines de compétence juridique :

Domaines d’activité

Domaines non fournis

Présentation :

En cours d’Actulisation.

Diplômes et formation :

Spécificités non fournies

Publications :

Publications et Autres non communiquées

Compétences juridiques spécifiques :

Domaines de Compétences et Spécialisations en cours de mise à jour.

Informations mises à jour le 23/05/2015

Recueil des Questions Réponses Juridiques Gratuites de Me SENECHAL Marc

Me SENECHAL Marc
n'a répondu à aucune question juridique sur Actes-Types.com.

Derniers Fiche Pratique de Me SENECHAL Marc

Me SENECHAL Marc
n'a publié aucune Fiche Pratique juridique sur Actes-Types.com.

Articles Juridiques et Autres, publiés par Me SENECHAL Marc

Me SENECHAL Marc
n'a publié aucune Actualité juridique sur Actes-Types.com.

Derniers Articles et Autres déposés sur le Blog de Me SENECHAL Marc

Me SENECHAL Marc
n'a pas encore ouvert de blog sur Actes-Types

« La liberté, c’est le droit de faire tout ce que les lois permettent et si un citoyen pouvait faire ce qu’elles défendent, il n’aurait plus de liberté, parce que les autres auraient tout de même ce pouvoir. » Montesquieu