CONTAT DESFONTAINES Mathias Avocat à PARIS 2EME ARR. – Avocat Conseil Mathias CONTAT DESFONTAINES – Avocat Gratuit Me CONTAT DESFONTAINES Avocat du Barreau & Ordre Avocats de PARIS 1ER ARR. (75001)

Rechercher par :
Nom / Cabinet / Dominance / Spécialité / N° RCS / Siret / Autre…

Mathias CONTAT DESFONTAINES Avocat
Avocat
Langues : Anglais

Date de nomination : 05/2013
N° de Toque : P0127
Anniversaire: (J-322) Anniversaire: (J-322)


Fiche mise à jour le 17/07/2019

Me CONTAT DESFONTAINES Mathias

Avocat à Paris 2ème Arr.


Adresse : 38 Avenue De L'Opera - PARIS 2EME ARR.

N° TVA intracommunautaire : FR 45 799 502 141 Voir la fiche RCS
Téléphone
Fax  
Afficher le Numéro
Tél. bureau  
08 90 11 52 29
ENVOYEZ UN SMS Annuler

Le numéro de téléphone mobile de ce professionnel n’a pas été renseigné.


Veuillez le contacter par téléphone ou par email (si disponible)

Domaines de compétence juridique :

CONTAT DESFONTAINES Mathias n’a pas détaillé ses activités.

Domaines d’activité

Domaines non fournis

Présentation du Cabinet :

En cours d’Actulisation.

Diplômes et formation :

Spécificités non fournies

Publications :

Publications et Autres non communiquées

Compétences juridiques spécifiques :

Domaines de Compétences et Spécialisations en cours de mise à jour.

Informations mises à jour le 17/07/2019

Recueil des Questions Réponses Juridiques Gratuites de Me CONTAT DESFONTAINES Mathias

Me CONTAT DESFONTAINES Mathias
n'a répondu à aucune question juridique sur Actes-Types.com.

Derniers Fiche Pratique de Me CONTAT DESFONTAINES Mathias

Me CONTAT DESFONTAINES Mathias
n'a publié aucune Fiche Pratique juridique sur Actes-Types.com.

Articles Juridiques et Autres, publiés par Me CONTAT DESFONTAINES Mathias

Me CONTAT DESFONTAINES Mathias
n'a publié aucune Actualité juridique sur Actes-Types.com.

Derniers Articles et Autres déposés sur le Blog de Me CONTAT DESFONTAINES Mathias

Me CONTAT DESFONTAINES Mathias
n'a pas encore ouvert de blog sur Actes-Types

« Il vaut mieux n’avoir pas la vue si bonne et si pénétrante dans la discussion de ses droits, de peur d’y découvrir trop de justice ou l’inverse. » Balzac